Pic de Purchon : site protégé


Le Pic de Purchon

Comme de nombreux pitons basaltiques du Forez, le Pic de Purchon est avant tout reconnu pour ses intérêts historique, culturel et paysager.

Pic de Purchon – Crédit photo : Grégory Bret Dronereporter42

Une madone fut érigée au sommet du site le 8 Septembre 1875. L’abbé Jean-Marie Goure, originaire de Champdieu mais demeurant à Lyon, a offert aux prêtres de sa paroisse natale la dotation d’une statue monumentale de la Vierge, Marie pour accroître la dévotion mariale des habitants. Le Pic de Purchon a notamment été choisi pour son panorama remarquable sur la plaine du Forez.

Cet affleurement basaltique fait de plus l’objet d’une observation et de projets de sensibilisation aux espaces naturels en collaboration avec le CREN (Conservatoire Rhône-Alpes des Espaces Naturels).

Le pic de Purchon présente en effet plusieurs caractéristiques remarquables comme la présence de pelouse sèche où fleurit la gagée de bohème.

Les pelouses sèches

Elles sont directement liées aux pratiques agricoles et au pastoralisme. En effet, elles sont surtout le résultat de défrichements anciens et d’entretiens par le pâturage. Sans intervention humaine, la plupart se ferme progressivement par embroussaillement et évolue naturellement vers une forêt. Depuis le début du 20e siècle, on estime que 50 à 75 % des pelouses sèches ont disparu en France, du fait de l’abandon des pratiques agropastorales mais également de l’urbanisation, la sur-fréquentation ou l’ouverture de carrières.

Gagée de bohème

La gagée de bohème

C’est une petite fleur de la famille des lys, qui fleurit dès janvier-février. Elle vit sur les pelouses rocailleuses exposées au sud, abruptes et arides. Cette fleure a besoin de lumière et ne supporte pas une végétation trop dense, c’est pourquoi elle se développe sur ces milieux dits “ pionniers ”. Elle a été découverte en mars 2002 dans la Loire et la station du Pic de Purchon est l’une des deux seules actuellement connues du département. Cette plante très rare en Rhône-Alpes (25 localités seulement) est protégée au niveau national.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page du CREN traitant du Pic Purchon : http://www.cen-rhonealpes.fr/les-territoires/loire/pic-de-purchon/

Le sonneur à ventre jaune

Le sonneur à ventre jaune, ce petit crapaud affectionne les eaux stagnantes peu profondes en forêt ou en milieu bocager, où il se reproduit au printemps. Protégé en France, il est en régression partout en Europe. Sur le Pic de Purchon il fréquente la mare principale du site et quelques flaques temporaires alentour, qui constituent pour lui un habitat de substitution.

Le sonneur à ventre jaune


nous contacter