23/07 au 20 /08 : Programmation « Nocturnes du prieuré 2024 »


 

 

Les Nocturnes du prieuré se déroulent les mardis soirs à 21H30 du 23 juillet au 20 août 2024, dans le cloître du prieuré bénédictin de Champdieu (solution de repli à l’intérieur du prieuré , en cas de météo capricieuse)

Tarif: 7 euros

Enfant de – de 12 ans: gratuit

 

Une visite du prieuré est proposée avant le spectacle . RDV  à 20H15 Porte de Bise ( billeterie à l’accueil touristique , 26 rue Bégonnet -biron à Champdieu). Réservation conseillée, places limités.

Tarif : visite +Spectacle :10 euros

 

 

Programmation :

  • 23/07:  » No(s) futur(s) » de Chez Remômes

Chanson rock jeune public, drôle et décalé. Remo propose une chanson jeune public « alternative » et engagée, sans chis chis ni gnian gnian, à partager en famille !

Avec la sortie du nouvel album “No(s) Futur(s)” Remo nous embarque pour un grand voyage à la rencontre de nouveaux personnages hauts en couleur, pour des aventures toutes plus rocambolesques les unes que les autres, mais terriblement ancrées dans la réalité : le petit pingouin malchanceux, Les chicoufs, Marcel Prosciutto, papa et sa voiture qui “roulafon”, Triple Patte le pirate, mais aussi le Père Noël, le mammouth, pépé qui est toujours fâché avec mémé…

Au menu, plein de chansons tendres ou rigolotes aux influences aussi variées que peu communes dans un véritable concert pour enfants qui dépoussière le genre : de la chanson, du rock, du ska, du reggae, des musiques traditionnelles, de l’électro…et plein d’autres !

Un univers drôle et décalé pour parler de choses sérieuses (la protection animale, l’écologie, la mixité sociale, la sécurité routière, le cirque, le handicap, la famille, les cultures étrangères et leur apport…) Simplement accompagné par quelques uns de ses drôles d’Instruzik et par des textes qui titillent et qui font réfléchir, Remo se fait tour à tour tendre ou plein d’humour.

 

  • 30/07 :  » Quartet Glips » Le ruban fauve

Chansons populaires françaises et internationales.

Bergamote , Viviane, Bertrand et Lilas , lafratrie Glips , déjantée et quelque peu désaxée, entreprend un conert insolite et hétéroclite.

Fans de chansons françaises (Brassens , Dominique A, France Gall, Bourvil, Anne Sylvestre..) sachez que les Glips chantent aussi en espagnol et en anglais.

Le quartet est une  création collective.Leur désir : porter en clown les chansons de leur enfance, et de l’adolescence. Des chansons dont tout le monde connait le rythme et le refrain,  qui portent vers la joie, l’émotion et la poèsie. Burlesque , clownesque mais jamais grotesque. Subtils , sensibles et fragiles , les Quartet Glips jouent , chantent et dérapent..

 

 

 

  • 6/08: « Histoires ambulantes «  de Kairos théatre

«Ouvrez grand vos écoutilles, vos quinquets vos caméras. On entre par la sortie, le marchand d’histoires est là.»

À la façon des colporteurs du XIXème siècle, le marchand d’histoires arrive en chanson sur son tricycle d’un autre âge, chargé de grands paniers. Le temps d’un clin d’oeil, voilà son étal en place…Un gigantesque parasol, des objets épars, des livres… des promesses…

Ce qu’il a à vendre? Les récits qu’il recueille au fil de ses voyages. Cet univers surgi de ses paniers évoque une illustration de livre d’enfants et dessine l’espace scénique. Notre marchand d’histoires n’est pas seulement un conteur, c’est un saltimbanque, un camelot et un comédien, qui a plus d’un tour dans son sac pour surprendre, faire rire et voyager les enfants.

 

 

 

  • 13/08 : « Post apothicaire » de la compagnie Vénère Gumaine

Lady Sentry, docteure chevronnée, et son employé Portefiole, herboriste un peu perché, sont apothicaires ambulants de renom.Grâce à l’étal de la mort, ils vous présentent leur vision alternative de la médecine. Leur but : sublimer votre fin de vie et en faire un moment inoubliable.
Que vous l’ayez choisi, ou non !

 

  • 20/08 :  » Street Food » de Max Maccarinelli

Spectacle de théâtre visuel , magie clownesque.

Des déchets s’accumulent en formant une déchetterie improvisée.
Dans ce lieu sans intérêt apparaît Arturo, personnage clownesque et surréel.

C’est un vagabond qui transporte tout sur son dos et dans des chariots improvisés.
A notre grande surprise, ce bric-à-brac n’est pas seulement sa maison… un véritable restaurant prend magiquement forme sous les yeux du public.
Pour Arturo, la cuisine n’est pas seulement un gagne-pain, c’est aussi un moyen de vaincre sa solitude et, d’une certaine façon, celle du public aussi.
Entre recettes improbables, objets qui s’animent, casseroles fumantes et ruses à cheval entre l’absurde et le comique, Arturo nous accompagne dans un voyage où la réalité se déforme sous nos yeux… et pour notre plaisir !


nous contacter